Complémentaire santé, un choix capital

Vous êtes ici

Précédent

Une complémentaire santé prend en charge tout ou partie des dépenses de santé non remboursées par la Sécurité sociale.

Elle s’applique donc aux frais de santé, tels que les consultations médicales (chez un généraliste ou un spécialiste), les frais pharmaceutiques, les dépenses d’hospitalisation, les frais d’optique ou dentaires…

Trois catégories d’assureurs cohabitent sur le marché de la complémentaire santé : les sociétés d’assurances (but lucratif), les institutions de prévoyance et les mutuelles (but non lucratif). Comme tout contrat d’assurance, les formules de souscription peuvent présenter de nombreuses variations d’un assureur à l’autre. Un inventaire précis de ses propres besoins (âge, habitudes de consultation, composition du foyer…) permettra donc de déterminer la formule la mieux adaptée et la plus compétitive. Un conseil : il faut préférer des garanties à la carte selon ses besoins, plutôt que les packs marketing proposés par certains organismes.

Et attention aux limites d’âge : la majorité des assureurs ne signent plus de complémentaire santé après 65/70 ans, voire quelquefois dès 60 ans. Autre mise en garde : il y a deux codes à respecter, celui des assurances et celui des mutuelles, or certains appliquent le code des assurances et s’intitulent mutuelles, or les pratiques ne sont pas les mêmes.

Téléchargez le dossier de l’UNOCAM "Bien comprendre et bien choisir une complémentaire santé

Poids : 693.65 Ko
Téléchargement